« Article précédent | Article suivant»

26.06.13

Lettre à Véronique

Posté dans Ecrivains en herbe | 12:09

Chère Véronique,                                                                                        10/06/2013

Ici écrit une élève de la classe de CM2c, que vous avez vu danser dans le gymnase. Cette personne s'appelle Joceline. Vous ne savez pas pourquoi j'écris une lettre pour vous, et non Sophie Chérer. Mais maintenant, je vais vous l'expliquer.

En fait, quand j'ai dansé, je me suis dit, tout va mal se passer... Mais après, j'étais fière de notre classe et j'avais l'impression comme Sophie l'a dit, j'avais l'impression que quelque chose arrivait dans mon coeur. C'est pour ça que j'ai dessiné à l'atelier de dessin avec vous, chère Véronique, des vers de terre et des lapins, etc...

Mais en fait, vous n'avez pas encore eu la réponse à la question posée! Je vous écris cette lettre parce que je veux mieux vous connaitre parce que j'ai entendu beaucoup parler de vous, même si je ne vous ai vue que une fois dans ma vie _ce dont je suis fière. Maintenant, je crois que vous avez votre réponse. 

Je suis une fille de peau noire, si vous voulez le savoir. Mais il n'y a rien de grave, si on est noir. J'ai encore une question à vous poser, et c'est:pourquoi n'avez-vous pas illustré le livre de Sophie, "La vraie couleur de la vanille" ?

Je sais, je vous écris trop de choses mais j'ai envie que vous me disiez tout sur vous. Pas vraiment tout sur vous, mais des choses que vous avez vécues pendant votre adolescence, par exemple...

Je ne sais pas ce que je dois vous écrire, alors je vais écrire ce que moi j'ai fait pendant ma vie.

Un jour, j'étais à l'école avec madame Maume et on a fait une sortie avec un parent d'élève à la "Muffathalle" pour participer à un atelier choréographique pour vous parce qu'on ne voulait pas que vous vous ennuyiez pendant notre danse.

Lors de notre spectacle, ce qui m'a troublée, c'est que Sophie Chérer a pleuré à la fin de notre danse et en fait, je voulais lui demander "personnellement" pourquoi elle pleurait.

À un moment donné, je me suis dit dans ma tête, que c'était mieux de ne pas le lui demander.

Mais quand même merci que vous soyez venues toutes deux dans notre école.

 

Cordialement,

Joceline

1 Commentaires | "Lettre à Véronique" »

Ajouter un Commentaire

Ajouter un Commentaire