14.03.13

Traité de l'Élysée? Pas pour nous!

Posté dans Ecrivains en herbe | 23:37


Journal de Gibus, 15 ans, collège de Longeverne

Samedi

 



 

On était planqués dans l’arbre, moi et mon frère Claude. J’attendais avec impatience l’ennemi allant à l’école. Il était déjà sept heures et demie mais il n’y avait personne, fallait bientôt aller à l’école!

Claude m'a demandé pourquoi c'était Franz, le chef des Augengeus, je lui ai répondu que c'était forcément lui puisqu'il pouvait pisser le plus loin! Puis,il m'a demandé pourquoi François était le capitaine de notre groupe et pourquoi pas moi et il a ajouté qu'il demandait ça parce que il n'aimait pas trop François et là je lui ai répondu:

<<Ne dis pas de mal de François, il travaille jour et nuit depuis que son père est mort!>> et il s'est tu, je l'avais encore jamais vu si silencieux!

D’un coup je n'ai plus rien vu,c'était tout noir. J’ai appelé mon frère, pas de réponse. Je sentais un sac sur ma tête, j’entendais parler au dehors, J’en étais sur, c’étaient les Augengeus. Puis j’ai entendu mon frère crier !

Franz, le chef des Augengeus, m’a enlevé le sac de blé qu’il m'avait mis sur la tête et m'a dit:

<<Et alors, on espionne comme ça !>>Je n’ai même pas eu le temps de répondre que Claude a dit une connerie << Toi, t'es un gros cul !>>

Alors là, Franz s'est retourné et a rétorqué:

<<T’as dit quoi là ? Répète si t'es un homme!>>

Il s’apprêtait à prendre de l’air quand Franz a reçu une prune pourrie sur la figure ! Je me suis retourné et j'ai vu un garçon que je ne connaissais pas avec une superbe arbalète fabriquée tout seul, cela se voyait un peu. À côté du garçon, un énorme panier plein de prunes pourries !

Franz ne nous regardait plus alors on a aidé l’inconnu à jeter des prunes pourries. Puis Franz et son équipe de peigne-culs se sont jetés sur nous.Alors on est partis en courant à l’école. On a eu chaud !

 

                            Journal de Claude,12 ans, collège de Longeverne


Quand on est arrivés à l’école j’ai vu l’inconnu enlever son béret, il avait de longs cheveux et il est allé dans l’école des filles ! J’ai raconté cela à mon frère mais il ne m’a pas cru, même pas écouté!

Bref, en s'en fout! Je suis allé dans ma classe et le maître écrivait comme chaque jour cette date à la con <<Mardi 21 janvier 1963>>...

Dans la cour, je suis devenu l'un d'eux, un de l'équipe où mon frère était, l'équipe dont Fançois était le capitaine, l'équipe des Longevernois! J'étais tellement content, j'étais joyeux, même encore plus, j'ai oublié le mot. Ah oui! J'étais dans un état jubilatoire, même si j'étais le minus...

 

Journal de François, 15 ans, capitaine de l'équipe de Longeverne

 

J'ai vu comment Gibus, son frère et quelqu'un que je ne connaissais ont poursuivi les Augengeus, je les ai vus quand j'étais dans le camion de celui à qui je livrais des carottes chaque jour et qui m'emmenait souvent. Alors quand les Augengeus sont passés j'ai jeté du sable, qu'il y avait dans le camion, par terre, pour que ils tombent!

À l'école, M.Lepetit a crié sur tout le monde, mais bon à la fin on s'y habitue!

 

Journal de M.Lepetit,45 ans, maître d'école des Longevernois

 

Je suis rentré dans la classe, il y avait du bruit. Tom lançait des avions de papier, Guillaume crachait de petites boulettes de carton avec une paille. D'un coup Lebraq m’a aperçu, alors tout le monde s'est assis et dans toutes les figures les yeux brillaient, ils faisaient les anges. C'est comme un signal, je peux alors commençer ma leçonJe pose une  question à François, mais, il était retourné et en train de parler... 

 

Journal de Lebraq,14 ans, dans l'équipe des Longevernois

 

Je vous jure que je haie ce mec, le maître, il y a un truc bizarre chez lui, c'est que il s'appelle M. Lepetit mais pourtant il n'est pas du tout petit !!! Mais bon, c'est pas mieux chez les barbares d'à côté car là-bas c'est carrément le contraire, le maître il s'appelle M. Legrand et c'est un minus !  

A la récré, François a présenté un petit discours, il a dit que l'on allait, pendant la nuit, faire une grande farce aux Augengeus...

 Petit Gibus était inquiet, ça se voyait.

 

                  Journal de Gibus, 15 ans, collège de Longeverne

 

Quand on est entré dans ce village de barbares, j'avais peur, très peur! François faisait des gestes de malade, on aurait dit un handicapé. Tout le monde se demandait: <<  Il devrait habiter dans une maison psychiatrique>>. À la fin, Lebraq lui a demandé s'il était con; on se le demandait vraiment!Puis François nous a expliqué qu'on allait se partager le boulot; moi et Claude irions espionner Franz et les autres iraient sécuriser François pendant qu'il écrirait, avec  une craie, sur la porte de l'école << Les Augengeus sont des peigne-culs! >>.

Moi et mon frère sommes allés à la fenêtre de Franz.

 

Journal de Claude, 12 ans, collège de Longeverne

 

Gibus m'a porté pour que je voie quelque chose, et vous savez ce que j'ai vu? Franz, mais déshabillé!!! Alors j'ai commencé à rigoler et mon frère m'a demandé alors << Pourquoi tu rigoles? >> J’allais lui répondre mais d'un coup il m'a lâché, il en pouvait plus.

 

Journal de Mme Albront, 43 ans, mère de Franz

 

Dehors j’entendis un grand patapouf; je crus que c'était un chat tombé du toit. Je regardai quand même pour m'en assurer. Mais il n'y avait rien même pas de chat en vue. Alors je fis comme si je n'avais rien entendu et je rentrai.


Journal de Guillaume, 15 ans, collège de Longeverne

 

ENFIN DIMANCHE!!!!!!

Je descendis en courant, pour avoir encore un bout du petit-déjeuner, et je m'assis à côté de mon père, il était en train de lire le journal. Sur la une du quotidien, il y avait écrit en gros titre: << TRAITÉ DE L'ÉLYSÉE SIGNÉ!! >>...

 

 Journal de François, 15 ans, collège de Longeverne

 

Ce matin, moi et tout le monde allions attaquer les Barbares, et on aurait pu dire qu'ils avaient eu la même idée. Parce que quand on est allé les attaquer, ils nous couraient dessus en criant, comme un troupeau enragé. Alors tout le monde a commencé à se massacrer.

Puis, d'un coup un mec a crié en sortant sa tête d'une sorte de mêlée:

<<Mais aujourd'hui, c'est le traité de l'Élysée, il faut plus que les Allemands et les Français se battent!!>> C'était Claude! Quelle honte je vous dis, quelle honte! Alors Franz lui a répondu:

<< Mais nous, on s'en fout!>> Et puis tout le monde a continué à se chamailler, à s'insulter et à saigner.

Alors j'ai pris un bâton et moi aussi j'ai continué. J'ai tapé Franz sur sa sale gueule et il est parti en courant en se tenant le nez pour que le sang ne coule pas par terre. Puis tout le monde l'a suivi.

On avait gagné!!!

Fin

Gabriel

14.03.13

La vie d'un Afghan

Posté dans Ecrivains en herbe | 23:13


Salut, je suis Khalil. Ceci va être une histoire triste; et je ne sais pas avec quoi je vais la commencer. Alors je la commence comme ça et pas avec "il était une fois..." car cette histoire peut arriver à chaque afghan en ces temps-ci.

J'habite dans la capitale de mon pays, à Kaboul. Je mène une vie normale, presque normale. J'ai une télé, une casquette de baseball, des tennis, comme les autres garçons de mon âge. J'ai 12 ans et demi. Comme j vous l'ai dit, je vis une vie presque normale.

Mais chez nous, depuis très longtemps, il y a la guerre. Mon père en est revenu avec une jambe blessée.  Dans la famille, nous ne sommes pas très riches. Les bonnes récoltes sont rares. Je ne suis pas sorti depuis cinq mois. Les millitaires nous l'ont interdit depuis l'attaque aérienne qui a lancé des mines partout sur terre. Mon copain Arad a marché sur une d'entre elle... Il a eu de la chance car il a eu le temps de sauter sur le  côté. Enfin je parle de chance... Il a perdu ses deux pieds lors de l'explosion ... mais il  a survécu. Lui, ça fait dix mois qu'il ne sort plus de la maison. Non pas parce-qu' il n'a plus de pieds mais il me dit qu'il veut encore garder ses mains.

Quand j'ai entendu parler la première fois d'une chose qui s' appelle Europe je me suis demandé qui pourrait s'appeler comme ça. C’est plus tard que j’ai compris que c’était un continent à l'autre bout du monde. (Sachez que il n'y a plus d'école parce qu'elle se trouve à 10 km de là et qu'à cause des mines, ce n'est pas évident de passer entre, d'y arriver vivant...).

Quand j'ai appris que, là-bas, il y avait la paix, je me suis dit "c'est le paradis, tu n'as même pas àt'inquiéter, à craindre de te faire tuer par la prochaine mine ou mitraillette. Et tu n'as même pas besoin de récolter de pommes de terre, tu vas juste dans un magasin qui s'appelle Rewe, Edeka ou Tengelmann pour avoir de quoi vivre."

Alors j'ai su que c'était le paradis.

Pourtant, on dit qu'il y a 70 ans, c'était la guerre chez eux. Surtout la France et l'Allemagne étaient les pires ennemis.

Mais il y a 50 ans que vous êtes devenus amis et non ennemis et que vous avez signé un fameux contrat qui s'appelle  le traité de l'Elysée.

J' espère que mon rêve de paix se réalisera enfin aussi dans  mon pays. J'attends un tel miracle.

FIN                                                                              VALENTIN

 

14.03.13

LE MYSTÈRE DU STYLO À PLUME

Posté dans Ecrivains en herbe | 22:57

LE MYSTÈRE DU STYLO À PLUME

Chapitre 1

Le cadeau d'anniversaire

Quelque part en France,en l'an 1971, vivait une petite fille nommée Nathalie Jackson qui, en ce jour du 21 janvier, fêtait ses 11 ans. Nathalie avait des cheveux foncés et aimait bien concevoir et coudre ses vêtements elle-même. Pour son anniversaire, elle avait eu un ancien stylo à plume. En verre! À l'interieur se trouvait un minuscule bonhomme.  

Le lendemain matin, Nathalie entendit des cris. Un sentiment de frayeur l'envahit. Les cris devenant de plus en plus forts, sa frayeur se transforma bientôt en peur puis, en véritable panique. De nombreuses questions se bousculaient dans sa tête:

"Est-ce ma mère qui parle? Mon père qui est rentré de son grand voyage à New York? D'où peuvent bien venir ces bruits? De mon stylo? Impossible!"

Elle se leva, s'approcha de son bureau où l'objet était posé, puis l'observa! Silence complet! Les cris s'étaient tus.

"Ouf! Quel soulagement, j'ai dû rêver" se dit-elle.

Mais catastrophe! Le bruit reprit. Pour se rassurer, la petite fille se chuchota à elle-même: 

-Allez Nathalie, réveille-toi!

Nathalie ne rêvait pas! 

 

Chapitre 2

L'homme  bizzare

Nathalie prit le stylo entre ses doigts et là, entendit des frappements de verre, puis une toute petite voix. Nathalie, effrayée, porta l'objet à son oreille pour écouter les paroles:

-Ouvre le stylo à plume! cria le petit homme de toutes ses forces.

Nathalie déboucha et dévissa le stylo.Un nuage de poussière s'en échappa. 

En quelques secondes apparut le petit homme devenu grand derrière Nathalie.

-Merci, jeune fille, de m'avoir fait sortir. À présent, je dois partir à la recherche de  Nathalie Jackson et lui dire qu'elle doit m'épouser puisqu'il a signé le traité de l'Elysée.

-C'est qui "il" et c'est quoi le traité de l'Elysée? interrogea Nathalie.

-"Il", c'est mon père. Attends, je vais te raconter cette histoire.

 

Chapitre  3

Le prince Charlon

Il commença à raconter.

-Mon père est le roi de Skronwanski depuis 4 ans. Tu dois avoir entendu beaucoup de choses sur lui!

-Non, je ne le connais pas!

-Vraiment? Bon, euh...Je continue: Moi, je suis son fils. Je me nomme prince Charlon! Ah, au fait, et toi? 

-Je m'appelle Nathalie Jackson et je ne vais pas t'épouser car je suis déjà amoureuse. Il s'appelle Jo!

-Nathalie Jackson, toi? Ben tu vois, j'aurais pas du écouter mon père! Car il dit que  la plus belle fille du monde c'est toi. Alors que moi, j'ai vu des filles plus belles!

-Merci pour ce compliment!Toi, tu n'as pas l'air d'un prince! Bon, continue.

-D'accord. En tous cas, je dois t'épouser puisque mon père a signé un contrat qui s'appelle "le traité de l'Elysée".

-Pourquoi le traité de l'Elysée mais non pas le traité de France?

-Parce que mon père était à l'Elysée quand il l'a signé.

-Ah!

Chapitre 4

Le mariage non prévu

Cinq minutes de silence après cette longue discussion.

Le prince, pas assez charmant pour Nathalie, resta bouche bée pendant un long moment. Puis, il prit la parole:

-Mais si je te regarde assez longtemps, je te trouve, euh, plutôt  belle.

-Je m'en fiche que tu me trouves belle ou pas, en tous cas, moi, j'ai déjà un copain. Donc, un mariage avec toi est hors de question.

-Calme toi!Tu vas venir avec moi!Et nous allons avoir 46 enfants.

_NON,NON et NON!

-SI,SI et SI!Allez, épousez-moi! Faites-moi un bisou, ma cocotte toute molle!

-Je regrette, et ne m'appelle plus jamais "ma cocotte toute molle"!

-D'accord, mon cochon d'Inde.

Ils se disputèrent encore quelque temps jusqu'à ce que Nathalie lui demanda:

-Comment fait-on pour que tu redeviennes minuscule?

-On doit prononcer une phrase.

-Quelle phrase?

-"micamicacolomija"

POUF! Nathalie avait un plan, c'était ça! Elle savait que le prince pourrait redevenir petit en prononçant une phrase. Après donc avoir repris le stylo et avoir remis le prince dans le trou, où l'on met normalement la cartouche, elle le rangea dans sa trousse. Le prince, lui, se remit à crier et à gémir. Nathalie prononça d'un ton sec:

-Tu vas rester là-dedans jusqu'à ce que je t'autorise à  ressortir!

Chapitre 5 

Le prince et la princesse 

Lundi matin, Nathalie alla rejoindre ses copines et leur raconta le jour de son anniversaire. Elles n'en  crurent pas un mot, lorsque Nathalie leur raconta l'épisode du bonhomme miniature enfermé dans le  stylo à plume!

-Oui, c'est ça. Va raconter tes bobards ailleurs!

Elles s'éloignèrent. Seul l'amoureux de Nathalie resta là. Il avait tout écouté et savait que ce n'était pas un mensonge. Pour la première fois, il s'adressa à Nathalie:

-Salut, commença-t-il, je sais que tu as raison.

-Tu t'es sûrement trompé en écoutant.

-Non, car mon anniversaire était aussi le 21 janvier. J'ai eu le même cadeau que toi. Il m'est arrivé la même chose, je t'assure!

Le garçon sorti son stylo plume et le compara avec celui de Nathalie. Puis ils se cachèrent tous deux dans un coin et firent sortir à nouveau le prince et la princesse.

-La princesse doit m'épouser parce que apparamment son père a signé un contrat qui s'apelle "Le traité de l'Elysée" dit Jo.

-Moi pareil! dit Nathalie.

Les deux enfants se mirent à réfléchir quand tout à coup, ils entendirent des voix majestueuses derrière eux. Mais ils purent juste entendre:

-...partir...

-...raisons.

Ensuite, silence complet jusqu'à ce que Nathalie cria:

-Ils sont partis!

-Qui?

-Mais, Jo, le prince et la princesse!

-Zut!

-Ils faut les retrouver avant qu'ils ne soient découverts!

-Allons-y.

Ils cherchèrent dans tous les coins, aux toilettes, dans la cour, dans les salles de classe. Rien.

-Viens voir!, cria tout à coup Jo.

-Wauuuuuu!!!répondit Nathalie.

Ils étaient là! Tous les deux, dans la cave de l'école. Là où tous les enfants de l'école avaient musique.

-Que faites-vous là? demanda Nathalie d'un ton étonné.

-En fait, on adore la musique donc nous sommes venus ici.

-En plus, ajouta le prince, ça nous aide à partir.

-Partir où? demanda Jo.

-Dans notre royaume, bien sûr!

-Mais, protesta Nathalie, vous ne pouvez pas partir! Vous nous appartenez!

-Pffff! Au revoir, les amis." dirent les jumeaux.

La poussière régnait dans la pièce!

-Ils ont disparu! cria Nathalie.

Jo repondit:

-Non, il reste une trace magique. Viens voir.

Au fond de la salle, quelques paillettes volaient encore au plafond.

-Non de non! hurlèrent les enfants en choeur.

Les deux amis s'aprochèrent des paillettes volantes et en se touchant la main, touchèrent la trainée volante.

D'un coup, les enfants avaient disparu. Ils se retrouvèrent dans la jungle!

 

-Qu'est-ce qu'on fait là? demanda Nathalie étonnée.

-Aucune idée. En tous cas ...

-Quoi?

-Pssssst! J'entends des voix. On dirait que c'est le prince et la princesse qui discutent. Allons voir!

 

Chapitre 6 

Le grand buisson

Les enfants marchèrent jusqu'à un immense buisson. Jo cria:

-Je n'ai jamais vu un buisson aussi grand auparavant!

-Ben moi non plus.

-Allons voir ce qui se cache derrière!

Ils se faufilèrent entre les grosses branches et sans s'en apercevoir, ils tombèrent dans un trou. Arrivés en bas, Jo se frotta la tête et quand ils ouvrirent les yeux, le garçon resta bouche bée un moment.

-Viens voir! cria soudain une voix.

Devant l'énorme château que Jo avait observé quelques minutes, était assise Nathalie avec des paillettes dans la main!

-Repose cela tout de suite! cria Jo d'un ton énervé.

-Non, protesta Nathalie, nous avons besoin de ces paillettes pour rentrer à la maison!

Nathalie lança les paillettes en l'air et atterrit dans son lit...

-Reveille-toi, chérie, tu ne vas tout de même pas rater la rentrer des classes? dit la mère en secouant Nathalie.

Brusquement Nathalie leva sa tête. Elle était soulagée, ce n'était qu'un rêve.

-Je vais te préparer ton encas.

Une heure après, la fille entendit des cris. Plein de questions lui passèrent par la tête:

"Est-ce ma mère qui parle? Mon père qui est revenu de son grand voyage à New York? Ou alors le...

Elle se leva, s'approcha de son bureau, où l'objet était posé puis l'observa.

Nathalie savait que son rêve n'était plus un rêve mais bien la réalité! 

 

Note de l'auteur: Je vais vous dire un secret. Ne pensez pas que vos rêves ne se réaliseront jamais. Vous verrez, un beau jour, votres rêves se réalisera.

 

ALICE

14.03.13

Questionnaire "Es-tu écocitoyen?" cible adultes

Posté dans Ecocitoyenneté | 17:00

1)Quand tu jettes un déchet:                                                                                  

 a)Tu tris tout le temps"                                                                                                            b)Tu ne tris pas                                                                                                                        c)Tu tris selon ton humeur

 

2)Quand tu prends une douche tu reste:

 a)20 minutes                                                                                                                            b)5 minutes"                                                                                                                            c)10 minutes

 

3)Quand tu te brosse les dents, tu:

 a)ferme le robinet selon ton humeur                                                                                            b)laisse l'eau coulé                                                                                                                    c)ferme toujours le robinet"

 

4) Pour te laver tu prends: 

a)une douche" 

b)un bain

 

5) Pour te balader tu prends:

a)la voiture 

b)tes pieds"

c) le vélo"

 

6)Pour aller au lit, tu:

a)laisse la lumière brûler 

b)éteins la lumière avant de dormir"


7)Combien de lampes as-tu chez toi?

a)moin que 5"

b)moin que 10

c)moin que 20

 

8)Tu vas souvent sur des jeux électroniques?

a/oui

b/parfois

c/non"

 

9)Est-ce-que si tu fais une petite faute, tu prends une nouvelle page? 

a/oui

b/parfois

c/non"


10)Éteins-tu la lumière quand tu sors d'une pièce?  

a) tu n'éteins pas la lumière

b) tu éteins la lumière"

c) tu éteins dès fois la lumière et d'autres fois non

 

 

11)Qu'achêtes-tu comme fruits?

a)Tu achète des fruits de saison"

b)Tu achète dès fois des fruits de saison et parfois non

c)Tu ne mange jamais des fruits de saison

 

12)Que prends-tu comme sacs? 

a)Tu prends des sacs recyclables"

b)Tu prends des sacs en plastique 

c)Tu prends des sacs en tissus"

 

13)Éteins-tu l'ordinateur?

a)Tu éteins ton ordinateur (en informatique)"

b)Tu ne l'éteins pas (en informatique)

c)Tu ne l'éteins pas car la classe suivante arrive (en informatique)

 

14)Regardez-tu tous les jours la télé ?

a)1 fois dans la semaine.

b)toutes les deux semaines."

c)tous les jours

 

 

15) Quand vous mangez quelque chose dans la rue jetez-vous les déchets par terre ?
 
a)jamais"
b)parfois
c)toujours 
 
 
16) Mangez-vous du bio ?
 
a.oui,souvent"
b.presque jamais
c.jamais
 

                                                                                                                                                      

17)si tu fais du vélo utilise-tu...

A)un dynamo"

B)l'éléctricité

 

18)si tu navige sur l'eau tu prends...

A)un moteur

B)des rames"

 

19)quand tu va dans la ville,tu y vas avec...

A)les moyens de transport

B)à pied ou à velo/trotinette/rolleur...?"

 

20) Tu restes combien d'heure sur l'ordinateur?

a. 1 heure pas plus."

b.5 heures.

c. plus de 7 heures.

 

21)Marchez-vous ou prenez-vous le voiture pour aller à l'école?    

a. Toujours à pied.

b. Parfois avec la voiture.

c. Toujours avec la voiture.

 
22)Prenez-vous les transports en commun ?
 
a.oui,toujours
 
b.bof,cela dépend
 
c.non,jamais"
 
 

Alors es-tu écocitoyen?
 
Contage des points:
 
1.": Bravo, tu es un(e) éco-citoyen(ne)!Tu protège notre planète, qui elle, est en danger!!Sourire
 
2.Si tu es entre les deux, tu peux encore t'améliorer!Perplexe
 
3.Aieaieaie, si tu continue, tu pourrais abîmer une partie de notre planète!!M&eacute;content
 
 

 

 

  

 

 Questionnaire “Es-tu un(e) écocitoyen(ne) ?
q) Prenez-vous un bain tous les jours ?

a.non

b.parfois 

 c.oui

4) Regardez-vous tous les jours la télé ?

 

 

a. 1 fois dans la semaine.

b.toutes les deux semaines.

c.tous les jours.

6) Marchez-vous ou prenez-vous le voiture pour aller au travail ?

 

a. Toujours à pied.

b. Parfois avec la voiture.

c. Toujours avec la voiture.

 8) Etégniez-vous la lumière quand vous sortez d'une pièce?

a.oui,toujours
b.pas tout le temps
c.non,jamais

 

 

11) Quand vous mangez quelque chose dans la rue jetez-vous les déchets par terre ?
a.jamais
b.parfois
c.toujours 
 
 13) Combien de temps dure votre de douche ?
a.10 minutes
b.30 minutes
c.50 minutes
 
14) Mangez-vous du bio ?
a.oui,souvent
b.presque jamais
c.jamais

 

 

 

 

Au supermarché :

A/Tu achète des fruits de saison

B/Tu achète dès fois des fruits de saison et parfois non

C/Tu ne mange jamais des fruits de saison

 

B/Tu prends des sacs recyclables

C/Tu prends des sacs en plastique 

A/Tu prends des sacs en tissus

 Tu as le plus de:

A=Bravo tu es un exellent écocitoyen(ne)

B=Dommage,mais c'est bien

C=Aieaieaie,fais attention

14.03.13

Es-tu écocitoyen? Cible CP/CE1

Posté dans Ecocitoyenneté | 14:48

Dans la salle de bain

1. Je prends un bain : 

A. Tous les jours

B. Tous les deux jours

C. Jamais plutôt une douche   

 

2. Je me brosse les dents:                       

A. en laissant couler l'eau du robinet. 

C. sans eau.

B. en laissant couler un filet d'eau. 

 

 

3. Ma douche dure: 

C. 5 minutes 

B. 10 minutes  

A. 20 minutes    

                                                                                                                                                 

4. J'utilise des shampoings

A. qui sentent bon

B. pour la peau et les cheveux en même temps pour économiser le plastique

C. BIO-dégradables

  Les transports

5. Je vais à l'école:

A. en voiture

B. en transport en commun

C. en vélo

 

6. si je navigue sur l'eau, je prends...

A. un moteur

B. des rames

C. j'attends le vent ;-) 

 

Ma consommation d'énergie

 

7. S'agissant du chauffage:

A. Je le laisse allumé toute la journée.

C. J'éteins le chauffage la nuit et me couvre davantage.

B. Je l'allume quand il fait froid.


8. Quand je quitte une pièce:

C. Je veille à éteindre tous les appreils électriques et les débranche si je m'absente plusieurs jours.

A. Je laisse tout allumé pour gagner du temps.

B. Je laisse mes appareils électriques en mode veille. 

                                                                                                                                                                    

9. Concernant l'ordinateur et les consoles de jeux électroniques:

A. Je joue beaucoup et regarde régulièrement des vidéos.                        

B. Je n'écoute que de la musique sur ton portable ou mon ordinateur...

C. Je ne joue que deux fois par semaine et lis encore des livres imprimés sur papier!

 

Les courses

a) Quand je fais des courses, j'achète des sacs en plastique.

b) Je les réutilise.

c) Je préfère amener des sacs en tissu. 

 

Si tu as un maximum de A  >> la pollueuse/le pollueur

Ce n'est pas très bien tu n'es pas assez écolo!

 

Si tu as un maximum de B >> Le mini écolo

Tu es écolo mais tu peux faire mieux!

 

Si tu as un maximum de C >> L'écolo 100%

Super, continue comme ça!!!!! 

Alix ,Léa, Lorie, Nathan S.&co


14.03.13

Etes-vous ecocitoyen? cible cycle 3

Posté dans Ecocitoyenneté | 13:47

 A la maison,

1. tu joues
   
c.   à l'ordinateur.
a.   avec tes jouets en bois et tu aides ta mère.
b.   avec tes jouets en plastique.
 

2. tu regardes la télé

a. 1 fois dans la semaine.

b. quand une émission ou un film t'intéresse.

c. tous les après-midi.

 

3. tu restes sur l'ordinateur

a. de 1 à 2 heures par semaine.

b. 5 heures  par semaine.

c. plus de 7 heures par semaine
 

4. tu sors d'une pièce en éteignant  la lumière

c. rarement.

a. systématiquement.

b. parfois.
 

5. tu prends 

c. un bain plutôt qu'une douche.

a. une douche de préférence.

b. les 2 (pas en même temps ;-)  
 
6. ta douche dure
 
a. environ 5 minutes.
b. moins de 15 minutes.
c. plus de 15 minutes. 
 
7. tu te laves les dents et tu
 
c. laisses l'eau du robinet tout le temps couler.

a. prépares un gobelet avec l'eau necéssaire pour le rinçage.

b. ouvres le robinet dès que tu en as besoin mais parfois tu laisses couler l'eau.
 
 
A l'école, 
 
8. tu...
 
b.  rêves.
a.  parles un peu et puis travailles.
c.  joues aves ton i phone 5.
 

9. tu...

a. éteins complètement ton ordinateur (en salle informatique).

c. ne l'éteins pas pour aller plus vite.

b. ne l'éteins pas car la classe suivante arrive bientôt (en informatique); 

 

A l'extérieur,

 

10. tu te déplaces

a. toujours à pied.

b. parfois avec la voiture.

c. toujours en voiture.

 

11. tu jettes les déchets par terre 
 
a. jamais
b. parfois
c. toujours 

 Au supermarché,

 

12. tu achètes

a. des fruits de saison.

b. parfois des fruits de saison selon leur prix.

c. jamais de fruits de saison qui coûtent trop cher.

 

13. tu choisis des produits bio
 
a. souvent.
b. parfois.
c. jamais.

 

14. tu prends des sacs

b. recyclables.

c. en plastique qui sont gratuits.

a. en tissu.
 

 

Dans tes rêves, 

15.  si tu rencontrais une fée, ton voeu serait:
 
c.  être un millionnaire.
b.  avoir le i phone 5.
a.  avoir tous les livres du monde?  
 
RESULTATS
majorité de a:
Bravo,vous êtes un véritable éco-citoyen(e).Vous respectez notre planète qui est en danger,continuez comme ca !
 
majorité de b:
C'est bien mais vous devez encore faire des efforts.
 
majorité de c:
Attention! Vous devez faire beaucoup de progrès car 
vous  menacez notre planète qui est déjà en danger.

 

13.03.13

Artiste

Posté dans Ecrivains en herbe | 17:04

 1

 

Marc se souvenait de sa famille, de ses frères, de son chien. Il se souvenait de ses amis de son père... Une petite larme scintilla au fond de ses yeux. Il avait froid, il était seul. Il avait été abandonné au milieu de ce parterre de fleurs et y demeurait depuis déjà 3 mois .

 

Matin jusqu’au soir, il mendiait et essayait de vendre les dessins qu'il créait grâce à des crayons tout simples qu'un enfant lui avait donnés et des feuilles de papier qu'il trouvait dans la rue. Ses dessins étaient beaux, mais pourtant, personne ne voulait les acheter. Marc entendit un bruit au loin. C'était deux hommes qui parlaient, ils devaient être saouls... Ils se rapprochaient, et arrivés devant Marc, rigolèrent:

„Mmh", grogna le premier homme. 

Marc avait encore ses dessins à ses côtés. Les deux hommes les regardaient avec mépris... 

L'un était blond, l'autre roux. L'homme blond expliquait quelque chose en russe au second. Et d'un coup, ils s'avancèrent comme un seul homme puis piétinèrent les dessins du garçon. Et sans demander leur reste, ils partirent en rigolant bruyamment. Marc n'avait plus rien. Il voulait partir, marcher sans s'arrêter. Il laissa s'échapper un gros sanglot. Il était désespéré, mélancolique. Il ne voulait plus rester assis là, affamé. Sans même prendre la peine de réfléchir ni de ramasser ses affaires, il marcha vers l'inconnu sans regarder en arrière. Il voulait réussir sa vie comme tous les autres enfants...

  

 2 

Marc se réveilla. Il avait marché toute la nuit, il avait un mal de chien aux pieds mais ressentait un brin de satisfaction. Il se félicitait d'être arrivé dans un village de campagne. Il devait déjà être dix heures, il y avait déjà un paquet d'hommes sur la place du village, là où il s'était installé. Des hommes d'affaire en smoking, de vieux papys encore en chaussons qui allaient à la boulangerie en face...

 Le soleil du matin lui réchauffait déjà le dos. Il était bien mais, il avait très faim. Son regard se dirigea sur la poubelle, parfois, il voyait des S.D. F qui trouvaient des restes de nourriture entre les détritus... Mais il préféra se diriger vers la boulangerie. Peut-être qu'il pourrait réussir à recevoir une baguette gratuite ou un pain aux raisins... En marchant vers la boulangerie, Marc était simplement joyeux. Le petit village où il avait atterri était superbe, il y avait de tout, un grand marché, la boulangerie, et même un grand hôtel...

En voyant tous ces petits pains qu’il pourrait peut être se mettre sous la dent, il jubilait.

 « Bonjour, dit il en arrivant dans la boulangerie.

 -Bonjour, lui répondit la femme debout derrière le comptoir, que veux-tu?

-Heu, je voudrais n'importe quel pain, mais je n'ai pas d'argent...

 La femme répondit sur un ton indifférent:

- Non, et pars vite, j’ai d’autres chats à fouetter !! »

 Le garçon sortit de la boulangerie, s’assit sur un banc de la place, mit sa tête dans ses mains et commença à pleurer. Pourtant, quelques secondes après, il dormait comme une souche.

Marc se réveilla.

Il se souvenait d'avoir rêvé du traité de l'Elysée.Traité... Ce mot vagabondait dans sa tête. Traité, se dit il, traité= joie, gentillesse et paix! Pourquoi n'ai-je pas le droit à ça moi? Pourquoi pas tous les enfants du monde entier n'auraient-ils pas droit à cela? Ce n'est pourtant pas dur!

Il bailla à s'en décrocher la mâchoire, puis jeta un oeil autour de lui . Il vit un homme l'observer attentivement . Marc, qui trouvait ce comportement un peu suspect, le regarda,  lui aussi. Ils restèrent comme cela un bon moment, puis, l'homme s'avança vers Marc...

  « Salut, lança l'inconnu, je m'appelle Dan.

 -Bonjour, moi c'est Marc, répondit-il en essayant de faire bonne figure.

 - Euh, tu es tout seul? , essaya Dan.

 -Oui, dit simplement Marc.

 -Eh bien, je dois te parler de choses sérieuses...  En fait, je, j'aimerais bien t'emmener avec moi, je suis seul et très compréhensif envers tout le monde, tu peux me faire confiance. J'habite dans un petit studio, et j'aurais assez de place pour te loger.»

Marc n’hésita  pas une seconde.

« Oui, dit-il. Je veux bien. »

  

3

Marc espérait que Dan soit un poète, un peintre, mais il ne le pensait pas.

Arrivés dans le studio du jeune homme, Marc demanda :                                                                                   

" Dan? Que fais-tu dans la vie? osa -t-il demander.

- Je suis artiste."

 

Un large sourire illumina le visage de Marc. 


 

Fin. 

Jules 

12.03.13

cosmos police!

Posté dans Ecrivains en herbe | 15:09

Cosmos police !

 

 

Un jour Dada et Mafu se promenaient. Ils marchaient depuis des heures et des heures quand tout à coup les deux amis entendirent un grand cri venant de la maison du médecin. Alors ils partirent en courant vers la maison d'où venait le cri. La femme du médecin cria:

-Au voleur! Au voleur! On m'a volé mes bijoux!

La femme était contrariée, triste, désespérée même.

Alors Mafu appella Tony, le psychologue. Quelques minutes plus tard, il arriva et demanda :

-Que se passe-t-il ?

-Cette femme a été victime d'un cambriolage ! répondit Dada

Alors Tony chercha... D'un coup il s'exclama :

-Regarde lá, un papier !

Sur le papier était écrit:

Sie vou woulé avoar vo

bigou payer 500 crochet (déposé lé deven leu bouché, pa qestoin de regardé)

Niark! Niark! Niark!

-C'est de nouveau cette espèce de Malafu, le pire ganster au monde, celui qui est nul en orthographe! s'écria Dada.

Alors quelques minutes plus tard la police arriva avec un Uwala (une race de chien) qui renifla et trouva rapidement quelques indices qui les emmenèrent sur une comète entre Jupiter et Uranus. Làs-bas, ils trouvèrent une grotte... Dada resta prudent. D'un coup, Mafu s'écria:

- Regardez, une caméra!

Soudain, plus de mille terroristes apparurent avec chacun une mitraillette à la main. Alors les policiers terrorisés par l'armée de Malafu vidèrent leurs munitions. Puis le général de la police appela de l'aide.

Alors une mer de vaisseaux arriva après quelques secondes seulement, bonbardant les terroristes.

Les criminels se comportèrent comme des macaques effrayés par le feu. Quand ils virent un vaisseau comportant trois bombes atomiques, ils furent terrorisés. Cependant les policiers cherchèrent où Malafu aurait pu cacher le collier. Ils cherchèrent et cherchèrent... Quand soudain une balle deviée par un policier frola un rocher et d'un coup une trappe s'ouvrit à quelques centimètres de Dada. Ils y pénétrèrent et tout au fond un coffre plein d'or et de bijoux scintillait de mille feux. Ils le prirent, attrapèrent Malafu et retournèrent sur leur planète. Là-bas Malafu fut emprisonné et jugé, et Dada et Mafu sont maintenant reconnus par l'univers comme détectives du siècle!

Enfin bref, tout s'était bien passé.

Fin!

 

Victor & Ahmet

 

 

 

11.03.13

L'île de TUKAROUKA

Posté dans Ecrivains en herbe | 22:04

Tom, Lisa et leur chien Tiburce jouent dans le jardin derrière la maison. Leur mère les appelle pour diner <<À TABLE !>>.Ils doivent se lever tôt le lendemain. Ils vont rendre visite à leur Grand-Père à la campagne. Tom et Lisa aiment bien aller chez leur Grand-Père. Il leur raconte toujours des histoires que lui-même a vécues dans sa jeunesse.

La maison du Grand-Père se trouve à l'extérieur du village. C'est une maison moyenne,elle ressemble à beaucoup d'autres,mais lorsque l'on ouvre la porte,on sait qu'elle est différente.On dirait un musée extraordinaire.Il y a au moins mille souvenirs,des choses incroyables. Grand-Père était un grand voyageur. Il a toujours ramené un souvenir. Les enfants courent vers la maison du Grand-Père.Ils l'appellent et le Grand-Père les entend au loin.Tout le monde est content de se revoir.

-"Ca fait plaisir de vous revoir, les enfants!

-Nous aussi !" disent les petits.

Comme d´habitude, Tom et Lisa aiment explorer la maison.

Sur la petite table à côté du fauteuil près de la fenêtre se trouve un livre.Tom est  curieux et demande à son Grand-Père:

- "Qu'est ce que tu lis, Papy? Est ce que c'est une histoire intéressante?

-Ah!C'est le traité de l'Elysée.

-Quoi?Le traité de qui? demande Lisa.

-Prenons place les enfants, je vais vous expliquer.

Les deux chefs français et allemand ont décidé que leurs  pays ne devaient plus se faire la guerre.Il était plus simple de se soutenir et de travailler ensemble pour être plus forts.C'est le début de l'Europe.

On l'appelle le traité de l'Elysée parce qu'il a été signé au Palais de l'Elysée à Paris en 1963.

-Dis, Papy, est-ce-qu'il y a des princesses dans ce palais?

-Mais non,nouille!répond Tom.Le Palais de l'Elysée est la résidence du Président de la République française.

-Eh,je ne suis pas une nouille!

-Arrêtez de vous chamailler,les enfants.Je vais vous raconter une histoire que j'ai vécue avec mon copain Hans."

 

 

 Hans et moi,nous étions à la bibliothèque de la ville.Nous voulions partir tous les deux à l´aventure sur une île dans les mers du sud.En feuilletant différents livres sur les îles de rêves,nous avons découvert un grand livre,placé tout en haut sur une étagère au fond de la salle.Et devinez ce qu´il y avait dedans?

-...des autocollants? demande Lisa.

-Mais arrête de dire des bêtises! Laisse parler Papy! dit Tom énervé.

-Chut, les enfants. On continue l'histoire?

-Oh oui, Papy! disent les enfants ensemble.

En feuilletant ce vieux livre,nous avons découvert un vieux papier plié en quatre. Nous avons pensé que c´était une notice oubliée par un lecteur. Evidemment, nous avons été curieux.En dépliant doucement le papier pour ne pas le déchirer, nous avons découvert une carte d´une île.Cette île s'appelle TUKAROUKA. Nous voulions en savoir plus. Cette carte  nous semblait être une carte au trésor.

-WOW!Une île avec des pirates? s´écrie Tom.

-Mais non!C´est celle de Peter Pan et de Clochette!dit Lisa.

Hans et moi voulions savoir si cette île existait vraiment.Nous avons décidé que nous partirions à l'aventure vers cette île.Le voyage a été long.Nous avons pris un petit avion.Au dessus de l'île,le pilote nous a prévenus que nous pouvions maintenant sauter en parachute.Nous avons vu par le hublot l'île TUKAROUKA.

 

C'était une petite île avec au centre un immense volcan.Nous étions contents d'avoir enfin trouvé l'île et étonnés par sa belle végétation.Nous avons atterri à différents endroits; Hans a posé ses pieds sur la plage et moi,les fesses sur une branche d'arbre qui a fini par craquer. Heureusement que l'île n'était pas grande et que nous nous sommes retrouvés rapidement.

Après avoir rangé nos parachutes dans les sacs à dos, nous avons mangé notre pique-nique au le bord de l´eau. Ensuite nous avons fait le tour de l´île pour mieux la connaître.

Il y avait beaucoup de végétation,différents arbres.Hans était déçu,il n´y avait que des cocotiers, qu´il n´aimait pas trop,et pas de bananiers,qu´il adorait! Nous avons cherché un endroit où nous pourrions installer notre campement.Avec ce que l'on trouvait dans la nature et un peu d'imagination, nous avons pu nous construire une cabane et un peu de mobilier. Hans est  allé chercher du bois pour le feu et moi,je suis parti à la recherche de quelques fruits.Lorsque je suis revenu de mes petites courses, Hans avait ramené tellement de bois qu´il a eu l´idée de construire un radeau de fortune.Peut-être voulait- il aller à la pêche?

Après une bonne nuit,un petit-déjeuner rapide, nous avons étudié cette fameuse carte de plus près.Un chemin était tracé sur la feuille,partant de la plage à travers la forêt en direction du volcan. Un chemin était aussi dessiné sur le volcan et au milieu,il y avait une croix.Hans et moi avons donc pensé à un trésor.

-Et alors?demande Tom.

Et alors?Nous avons suivi le plan.Nous avons traversé la forêt,escaladé le volcan.Nous avons ensuite eu un peu peur de descendre dans le  cratère.Heureusement Hans avait des cordes dans son sac.Moi, juste du courage!Il a bien attaché les cordes où il pouvait descendre. Après une grande aspiration,nous sommes descendus dans le cratère.À mi-chemin,nous avons entendu un bruit infernal et puis tout a tremblé.Nous avons vite compris qu´il fallait remonter et quitter le cratère. Avec le tremblement,la corde de Hans s´était coupée.Heureusement ,nous n´étions pas trop loin l´un de l´autre,nous avons pu nous rattraper.Avec peine, nous avons pu remonter.Nous avons eu très peur que la deuxième corde ne céde aussi.

-Oh, Papy,mais c´est horrible!s´écrie Lisa.

-Ah les filles!Toujours pareil!dit Tom.

Je crois que nous n´avons jamais eu aussi peur de notre vie.

Après, tout est allé très vite. Le volcan a retremblé et la fumée est sortie du cratère. Puis d´un seul coup, une gigantesque fontaine de lave rouge est montée vers le ciel pour redescendre le long du volcan.Nous étions par miracle accrochés à un rocher,il a été emporté par la lave, avec nous assis dessus... Nous espérions descendre, sains et saufs de notre luge, assez près de la plage pour nous lancer sur notre radeau au large de la mer.Nous étions effrayés et soulagés à la fois de quitter cet endroit devenu trop chaud .

Nous avons navigué deux jours et deux nuits sans connaître notre destination.Nous étions fatigués. Nous avions quelques provisions dans nos sacs.Et puis tout à coup,comme par miracle,j´ai aperçu au large un bateau.Nous avons fait le nécessaire pour nous faire remarquer: crié,agité notre voile comme un drapeau.Nous avons tout essayé.Heureusement,on nous avait repérés. Le bateau navigait vers nous.Hans et moi étions sauvés.

 

 

-Papy ,c´était vraiment une histoire d´aventure!

Ce n´est pas tout, mes petits.Devinez qui étaient nos sauveurs? Lorsque nous sommes montés sur le bateau,nous avons remercié nos sauveurs et fait plus ample connaissance.

Quelques jours avant avait été signé le traité de l´Élysée.Quelques jours après navigaient deux messieurs:Les deux chefs d´état qui avaient signé ce traité: Monsieur Charles de Gaulle et Herrr Konrad Adenauer! Ils étaient heureux de voir appliquer le Traité de cette façon.Un Francais et un Allemand partant ensemble à l'aventure,rencontrent des obstacles et des dangers,se soutiennent,combattent ensemble pour réussir à s'en sortir.

Notre aventure fut un exemple,la France et l´Allemagne peuvent à présent se soutenir,s´aider pour être plus fortes.

Les enfants sont soulagés que leur grand père ne soit pas mort!

Tom et Lisa sont heureux d'avoir écouté cette belle histoire .

Fin!

Ellen

11.03.13

Le trou de la mort

Posté dans Ecrivains en herbe | 19:03

1. L’invitation des copines

Kayleigh, une fille qui a des cheveux blonds avec des yeux bleus, est très gentille mais n’est  pas très bonne en classe. Elle a 15 ans. Elle est la meilleure copine d’Eve et d'Amélie. Eve a des cheveux courts, blonds et a les yeux marron. Elle est très gentille et elle a aussi 15 ans. Eve est la sœur de Amélie. Amélie a des cheveux bruns et a des yeux marron. Elle est  sympathique. Elle a 14 ans. Eve et Amélie vont avec Kayleigh  pour dormir chez elle. Eve demande:

-On joue à loup bougie?

- Oui, pourquoi pas ? répond Kayleigh.

- Non, je ne connais pas ce jeu! dit Amélie.

- Bah, si on te touche, tu ne peux pas bouger et tu descends, et quand tu touches le sol, c’est toi le loup!

- Alors oui, je veux jouer !!

Alors les filles jouent à loup bougie.

- Vous souvenez-vous comment nous nous sommes rencontrées? On était à l’école et vous ne saviez pas vraiment parler français. Alors la maîtresse vous avait amenées vers moi et je vous avais aidées."

Elles font leurs devoirs en s’entraidant. Kayleigh lit le journal et dit :

-Il y a le Traité de l’Élysée !

-C'est quoi, le Traité de l’Élysée ?

- C'est quand l'Allemagne et la France ont signé le contrat  pour ne plus se battre.

- Mais non! C'est l'armistice dont tu parles! Ce traité a d'ailleurs été signé bien plus tard, presque vingt ans après!

Les filles choisissent d'aller dans les bois pour s’amuser. Dans la forêt il y a un petit fleuve et Kayleigh fait tomber un arbre pour qu’elles aillent de l’autre côté, où il y a plein de branches et d'arbres. Il faut grimper sur les branches pour arriver  sur l’autre rive.

Tout à coup, Kayleigh tombe dans un trou et Eve essaie de prendre sa main et Amélie tient les pieds de Eve, mais Eve tombe dans le trou et entraine Amélie.

Ce n'est pas un trou normal, elles voient une sorte de tunnel. Elles commencent à marcher et derrière elles, le trou a disparu comme si on l'avait couvert de terre. Elles continuent de marcher.

 

2.Le trou

Il y a plusieurs murs qui s’ouvrent mais elles ne peuvent qu'en choisir un. Elles se parlent et Amélie dit de se séparer. Eve refuse, craignant de se perdre. Alors elles restent ensemble. Elles vont dans une pièce où il y a plein de serpents qui sont endormis . Il y en a trois qui se réveillent et courent après elles! Elles s'échappent pour ne pas mourir, courent  jusque de l’autre coté. Le mur se ferme derrière elles et elles continuent.

Il y a encore un mur qui s’ouvre et elles le traversent. Avant d’entrer dans la salle, Kayleigh est inquiète car elle sent de nouveau un danger. Elles entrent enfin dans une cave et Kayleigh a peur car elle est sûre d'une présence.

Soudain, elle commence à avoir froid et elle est terrifiée par un fantôme qui surgit devant elle ! Amélie voit des araignées, elle s’est  presque évanouie mais elles ne voient pas les fantômes. Quant à Eve, elle ne voit rien du tout car elle n'a peur de rien... Elles sortent par la porte, une fois sorties, elles ne voient plus les fantômes ni les araignées.

 Elles continuent de marcher et voient un nouveau mur qui se lève et s'y engagent. Il n'y a que des fleurs, elles les sentent. Soudain, elles sont attirées par des plantes et  Amélie dit que la plante peut cracher une fumée qui peut les endormir. Quoi?! disent Eve et Kayleigh. Et la plante crache la fumée, et elles fondent. Elles se réveillent dans des lits d'où elles sortent. Elles quittent la pièce pour en découvrir une autre ou il y a plein d’oiseaux. Quelques-uns piquent Eve, Amélie et Kayleigh, tandis que trois autres les protègent. Elles sortent et les oiseaux les suivent. Il y a un nouveau mur noirci qui se dresse, derrière lequel tout semble brûlé. Un dragon avec des dents immenses les attend mais n'attaque pas et les aide.

Après avoir de nouveau franchi un mur, elles rencontrent  trois chevaux avec de la nourriture et des rennes; elles mettent les rennes sur les chevaux et les prennent. Elles sortent et continuent à avancer. Eve voit une porte, prévient Kayleigh et Amélie et ensemble, elles vont de l'autre côté. Il y a plein de feux mais les oiseaux volent à travers eux et un chemin se forme.

Elles voient un des innombrables murs s’élever. Les amies le traversent. Il y a une sorte d’oiseau avec des pattes de dinosaure sur les ailes. L’oiseau attaque les filles. Elles sont presque mangées, mais il y a une lumière tellement forte qu’elles sont éblouies et l’oiseau n’est plus là. Elles ont hyper peur alors elles sortent en courant.

Elles continuent et après une nouvelle porte, elles  voient un gigantesque lion qui vole. Soudain le lion vole vers elles et essaie de les dévorer. Elles courent jusqu'à la porte mais celle-ci ne se lève pas. Plus le lion s’approche, plus elles ont peur. Enfin la porte se lève, elles tombent et la porte se referme, le lion s'écrase contre elle...

Elles vont plus loin. Soudain, il a des cailloux qui tombent et les filles ne peuvent plus continuer. Les chevaux et les oiseaux essaient de casser les cailloux. Elles sont très fatiguées et s’endorment. Le lendemain, les cailloux ne sont plus là. Les filles cherchent à savoir pourquoi mais elles n’arrivent pas à trouver. Alors, elles continuent et cette fois, derrière la porte qui se dresse, il n'y a rien. La porte se referme et de l’eau commence à rentrer, jusqu’en haut. Il y a un monstre comme un crocodile avec une paire  de pattes au lieu de deux et sa queue a une forme de triangle avec un pique. Elles nagent vers la porte et essaient de l'ouvrir. Le monstre essaie de les saisir mais n'y parvient pas. Enfin la porte s’ouvre.

Mais ne  elles sont plus dans le trou!

3. La sortie du trou

Plein de petites lumières viennent vers elles et tournent autour d'elles. Un peu de lumière s'approche d'elles et elles entendent une petite voix grinçante. La petite lumière se transforme en un être humain avec des ailes. Puis la fée dit: «Que faites-vous dans notre monde de fées? On ne peut pas passer à travers le trou du malheur!".

Alors, les enfants répondent: «Nous n'avions pas l'intention de venir dans votre monde, nous ne savions pas que cet endroit existait." Alors l'une des fées, nommée Stéphanie, dit: «Nous allons les présenter à la reine."

Les fées emmènent les enfants à leur reine. Celle-ci a tous les pouvoirs: celui de l'incendie, des quatre éléments, le feu, la terre, l'eau et l'air. Alors la reine dit: «Vous ne devriez pas avoir passé le trou du malheur... Approchez-vous que je vois si vous êtes dignes ou non d'être des fées."

La reine remarque alors que les filles ne sont pas ordinaires; elles sont en réalité ses propres filles. A moitié humaines et à moitié fées, la reine leur dit: «Vous n'êtes pas des filles ordinaires, vous êtes mes filles, dont une moitié est humaine et l'autre fée" et puis les filles s'étonnent: «Comment serions-nous à moitié humaines et à moitié fées?" La reine explique: "Votre père était humain, je suis fée, nous nous sommes mariés et vous êtes venues au monde. Donc, depuis que je suis la reine, je dois rester ici et votre père vous a voulues pour le monde des humains. Le père avait déjà trois enfants et il a dû donner Eve et Amélie à une autre famille » Alors la reine dit à Eva, Stéphanie et Diana de former les filles à être de véritables fées car elles sont déjà des princesses...

Peu à peu, les fées forment les filles qui gagnent leurs ailes. Elles obtiennent chacune quatre paires d'ailes car elles sont aussi princesses. Une aile pour chaque élément. Une fois qu'elles ont gagné leurs ailes, elles doivent apprendre à monter des animaux. Puis les filles apprennent à se contracter afin qu'elles puissent rester cachées. Ensuite, elles doivent apprendre à utiliser leurs pouvoirs sur les quatre éléments. Une fois leur formation achevée, elles écoutent les propos sur la sorcière maléfique Strina qui a terrorisé le monde féérique durant des siècles.

Enfin, on leur dit la prophétie suivante: que trois princesses sœurs sauveraient le monde de la sorcière.

Alors qu'elles se préparent à vaincre la sorcière, elles vont à son château et lui ordonnent de livrer bataille. Celle-ci sort et décoche une boule de feu en direction des filles; Eve fait un bouclier d'eau. Puis Kayleigh fait prendre les armes. Amélie jette une boule de feu à Strina qui l'évite. Alors les filles combinent chaque puissance et leur souffle aux quatre éléments et la sorcière si redoutée meurt.

Ainsi retournent-elles au village pour annoncer au monde de fées la mort de Strina.

Tous célèbrent la nouvelle et les filles reçoivent les couronnes royales _comme de vraies princesses fées.

 

Kayleigh 

11.03.13

La fugue

Posté dans Exercices | 16:28


Chers mesdames et messieurs, auriez vous osé fuguer ?
Eh bien moi, comme jeune fille, oui... j'ai osé fuguer.
 
1/ Définition
 
2. A-t-on le choix ?
Ex. Si tu es une princesse (bien traitée) oui, tu as le choix
Sûrement /pas survivre /à cause /mère/frapper
 Citation de Diderot:" Ce qui ne nous tue pas , nous rend fort."
 
3. Après la fugue
 
-Est-ce-que mes parents me manquent?
 Oui et non /papa oui /maman non
 
 -Qu'est-ce que j'ai que les autres n'ont pas?
 Être tapée /à cause de maman /mais être plus forte que les autres.
 
- Yann, que fait-il après la fugue?
 Les parents Doutreleau de L'Enfant Océan /se moquer /traiter les enfants /comme moi
 
4.Pourquoi avons-nous choisi ce thème ?
exprimer/expliquer /situations horribles
 
De Joceline et Athessa

11.03.13

SSP à l'Elysée

Posté dans Ecrivains en herbe | 16:24


INTRODUCTION

Je m’appelle François Préhaut. J’ai un petit frère, nommé Benoit, qui a 5 ans. J’ai 11 ans et demi comme mon meilleur ami Louis.Nous sommes des détectives, nous aidons les policiers. Moi, je suis roux, j’ai des yeux verts et des taches de rousseur. Louis, par contre est brun et a les yeux marrons. Nous ne nous ressemblons pas, mais on est de très bons amis. Louis a un drôle de nom : Quatmet.

                                                      EXCITATION

On est à Paris, le lundi 21 janvier en 1963.

Comme vous le savez, demain le président de l’Allemagne et de France signent un contrat : le traité de l’Élysée ! Mon père travaille à la sécurité, donc j’ai le droit d’être là quand les présidents signent. J’ai supplié mon père de laisser rentrer Louis, mais il a juste dit : « Non ! ». Mince alors ! Croyez-vous que cela présage une nouvelle enquête?

Le soir, je suis un peu excité donc j’ai mal au ventre et ne peux pas dormir.

Bon, je m'endors à vingt-trois heures trente. Mais ce n’est pas bien grave, car ce sont les vacances !

Ce matin, papa et moi nous sommes levés tôt, car il faut être dès 8h00 dans la salle de réception.

Il y a beaucoup de monde. C'est une grande excitation pour moi! Papa s’est placé à l’ouest de la salle et moi, je me suis assis au premier rang. Lorsque les présidents arrivent,mon père ne bouge plus d’un cil. Les présidents se serrent la main. Puis ils font tout un « bla bla » et signent.

Je remarque un ministre qui fait la tête. Je me dis qu’il y a quelque chose de bizarre qui tourne dans sa tête !!

Quand nous sortons, papa me félicite en disant : « Bravo,François, tu as été très sage ! ».

                                                              BIZARRE

Ce matin, je vais chercher le journal, quand je remarque deux ministres qui traversent la rue et vont vers la maison du président. L’un deux est celui que j’ai vu la veille et qui faisait la tête. Ils sonnent à la porte du palais et un garde leur ouvre et les fait entrer.

Je ne les suis pas plus loin car je dois rentrer et appeler mon ami Louis.

Lorsque j’appelle mon ami, sa mère décroche et dit : « Bonjour François ! Je suppose que tu voudrais parler à Louis !

-Oui, Madame La Belle !

-Tu dois être déçu, mais Louis a foot aujourd’hui !

-Merci, madame !

Puis je raccroche.

Savez-vous comment je pourrais oublier des choses comme ça ? Vous savez bien que Louis et moi, nous sommes les meilleurs amis et en plus nous nous connaissons depuis la maternelle ! Je sais très bien que Louis a foot le mardi ! Mais, je suis impatient de lui raconter tout ça!

J’attends jusqu’à midi et réessaie. Cette fois-ci je suis vraiment impatient!

Louis va au téléphone.

« Ah !Bonjour François ! Ma mère m’a dit que tu avais appelé ! Je suppose que tu as une nouvelle enquête pour nous ? »

Et voilà ! Maintenant vous savez pourquoi Louis est un bon détective. Il sait toujours le thème dont je vais parler quand je l’appelle (pourtant le thème c’est presque toujours une nouvelle enquête.)

Je répnds: "Oui, exact! Hier, lorsque j'étais dans la salle de réception j'ai remarqué un ministre qui faisait la tête!

-Tu avais un sentiment bizarre? demande Louis.

-Oui.

-Alors, demain à 14h00 dans notre cachette secrète.

-C'est compris! Alors, à demain Louis!"

                                             UNE NOUVELLE ENQUÊTE

Ce matin, je vais de nouveau chercher le journal. Cette fois-ci, je le lis tout de suite. Je vois un titre en italique et en gras, qui me saute aux yeux: Vol du traité de l’Élysée!

Je n'en crois pas mes yeux! Le traité de l’Élysée a été volé! Je manque de tomber dans les pommes ! J’appele Louis immédiatement après avoir trébuché dans la maison. Avant,Mais mon père intervenait.                                   

- Qu’est-ce qu’il t’arrive, François? Je lui tendis le journal du jour. 

Vol du traité de l’Élysée

Volé le mardi 22 janvier (hier) à 22h37. Le président de la France garde ce précieux contrat dans une boîte en métal avec une clé qui est cachée. La caméra n’a rien enregistré. Les présidents sont fous de rage !

Trois coupables ! Les coupables se sont enfuis vers la ruine du beau château dans la forêt ! Deux témoins : Nathalie La Chandelle et Jacques Le Bois ! Se rendre au secrétaire de la police s’il vous plaît, pour donner plus d’indices aux détectives et à la police.

ADRESSE :grande rue Nord-Sud à côté de la grande place. TÉLÉPHONE :032/15836942.

6000 000€ récompense si on trouve les coupables et le contrat !

«Ah ! C’est pour ça que tu es tout blanc. » dit-il. 

                                  DANS NOTRE CACHETTE SECRÈTE

14h00 

- Tu sais déjà la chose du jour ? Le traité de l’Élysée a été volé !

J’ai amené le journal du jour. Louis lit le texte. « Laisse-nous explorer la ruine, ce soir ! » dit-il.

Le soir  

Alors,avons-nous tout amené ? Loupes, lampes, casse-croûte, de quoi écrire, boisson, caméra et un téléphone pour appeler la police en cas d’urgence !

                           EXPLORATION DANS LA RUINE

« On commence par le souterrain » dit Louis.

Nous pénétrons la ruine. Il faisait sombre. Louis éclaircit l’entrée et trouva les escaliers qui mène au souterrain. Nous descendons.

Il faut avouer que j’ai un peu peur. Nous arrivons dans une salle extrême sombre. Nous ne voyons rien. Juste un petit peu à la lueur des lampes de torches. Soudainement, Louis me donna un coup de coude dans le ventre.

- Qu’est-ce qu’il y a, Louis ?

-Chuuut ! Écoute !

-Mais…Mais…Mais ce sont des voix. » 

Les coupables s’entretiennent.

- Nous avons de la chance, personne ne nous trouvera !

-C’est vrai ! 

-Laisse-nous chercher une place pour ce contrat ! Allons voir au1erétage ! Louis chuchota : « Il faut se cacher ! Sors ta caméra après, mais doucement. »

Ils laissèrent passer les brigands. Ils les suivirent discrètement et j’appuyais sur le bouton. Je n´en croyais pas mes yeux ! L’un d’eux était le ministre qui faisait la tête à la salle de réception. Tandis que les brigands cherchèrent une place, Louis et moi fuyèrent. Vers la station police !

                     

                        À LA STATION POLICE

Quelle chance ! La station police était encore ouverte.

Le chef dit : « Ah ! Voilà mes supers détectives !Alors, mes garçons qu’est-ce que vous avez à dire?

-Nous savons où sont les coupables et le contrat ! Dans la ruine abandonnée !

-Et nous avons un film ! dit Louis fier.

Louis montra le film au chef.

Après le film le chef dit : « Alors, nous allons y aller !Jean-Pierre allume la sonnerie et fait venir deux camions de police !

-Ok! dit Jean-Pierre.

En attendant, les voleurs avaient caché le contrat.

Un des brigands dit : « Bon, maintenant on s’enfuit ! »

Mais là, tout à coup ils entendirent la sirène de la police.

                   TROUVÉ !!

- Il faut s’enfuir, vite !

Mais les policiers étaient plus rapides.

- Les mains en l’air ! dit le chef.

Les autres policiers prirent les brigands et les mirent dans leurs camions.

Et voilà, les brigands en prison !

                            COMPENSE

« François,dépêche toi ! Louis attend déjà !

-Oui, j’ai presque fini ! »

François sortit.

« Louis !Alors, on va les avoir, nos 6 000 000€ !

-C’est sûr et certain !

-Bon, on y va !

Un monsieur de la banque dit: 

« Je vous présente François et Louis, nos deux détectives qui ont retrouvé le contrat et les brigands ! Comme promis vous avez le droit aux 6 000 000€ ! Voici votre pancarte qui est votre preuve des 6 000 000€ ! »Tout le monde applaudit.

- Eh !Nous avons bien travaillé, tu ne trouves pas !

-Ça c’est vrai ! Nous avons aidé les policiers une deuxième fois ! Dis, tu ne penses pas qu’on devrait nous trouver un nom !

-Le Service Secret Parisien! (SSP)

-Ok ! Ça te dirait de se faire un repas spécial, ce soir pour fêter les 6 000 000€ !

 Le soir, les Quatmet et les Préhaut se remplirent de bonnes choses,

papotèrent et passèrent la soirée ensemble jusqu'à 3h00 du matin.

                                            À L'AÉROPORT

- Nous allons passer les prochaines vacances à Dubaï ! Là-bas il y a presque toujours du soleil et de superbes plages !

-Oh oui! dirent François et Benoit ensemble.

                     

                                                        FIN !!

                                                                           Clara

 

11.03.13

Une bataille à Los Angeles

Posté dans Ecrivains en herbe | 10:53

 ?                                           ?


Un évènement inattendu...

Comme chaque matin, je lis mon journal, je bois un café. Au pardon!... J'ai oublié de me présenter: Shock, détective Shock All. J'ai 52 ans, cheveux noirs, une barbichette et des yeux bleus.

Ah, quelle surprise…! Je lis les nouvelles dans mon journal:

"50 ANS DU TRAITE DE L'ELYSEE" à la une et dans un encadré juste dessous:

"Superstar enlevée! Prime de 1 000 000 000  $ à celui qui démasquera le criminel, l'arrêtera et retrouvera la vedette."

Le travail m'attend car je suis le meilleur détective.

 Alors je fais ma valise, je vais à l’aéroport et je prends l'avion de 18: 30 qui part vers l'Amérique, et, plus précisément,vers Los Angeles.

C'est bon, on est en Amérique, en escale à l’aéroport Kennedy de New York.  Je sors  mon portable et  j' appelle le ministre de la défense  pour m’envoyer trois militaires. Encore 5 heures d'avion jusqu’à Los Angeles...

Cinq heures se sont écoulées. A l’aéroport de L.A., les trois militaires m’attendent...

Il y a encore beaucoup de questions sans réponse...

Oh non!

Ils m’emmènent sur le lieu de l'enlèvement, vers les dockes. Ce qui m'a paru bizarre durant le trajet, c'est qu'une voiture nous a suivis

Je vois qu'il y a des empreintes de roues dans le sable…

Deux secondes plus tard, il y a quelqu’un derrière moi... C'est tout ce dont je me souviens.

Quand je me réveille, j’ai une grosse bosse sur la tête. Deux militaires sont transpercés par des balles. Ils sont morts! Le dernier a deux balles dans  la jambe.

Il me dit  à voit basse sans énergie : “Il a les cheveux noir...une cicatrice sur la joue...une barbe...qu'au menton et...“ et il tombe mort.

La poursuite

Je suis choqué. Je contacte mon ami, William, par téléphone. Il me dit:" j’arrive tout de suite..." C'est bon. Il est là.

"J'ai vu Joe le gangster qui court vers la canalisation... et j'ai rapporté du renfort." me dit-il avec fierté.

Derrière lui se trouve une dizaine de policiers.William dit en me donnant une mitraillette: "Tiens, cela pourra t' être utile."

Alors nous nous dirigeons vers la canalisation, où nous descendons. Une fois à gauche, deux à droite puis tout droit. Et ce que nous voyons nous coupe la parole...

La bataille

Devant nous, un groupe armé de quinze personnes commence à tirer sur nous. Trois policiers tombent en se tordant le ventre. Les autres se cachent derrière des rochers et des tuyaux. A notre tour, nous ouvrons le feu. Une grande bataille. Un mort ici, l’autre là, et ceci se répète plusieurs fois. A nôtre côté, nous avons cinq policiers abattus, William et moi sommes vivants.  Nos ennemis étaient au nombre de sept avec Joe.

Joe essaie de s’enfuir: je jette de la dynamite. Elle éclate. Joe est blessé et le mur s'est écroulé devant lui. Il est coincé et ne peut que se rendre. La police de secours est là. Avant que  Joe ne rentre dans le camion de police, je lui demande: "Où est la superstar?" Il me dit sur un ton satisfait: "Derrière ce gros rocher."

"J'y vais..."

Et là, je vois un corps sur le sable souillé. Il gît là, sans tête, baignant dans son sang... Nous sommes arrivés trop tard...

 

Joe est incarcéré et six mois plus tard, condamné à mort.

Quant à moi, j'ai bien mérité des vacances au soleil et au bord de la mer! Je choisis un hôtel 5 étoiles, même si je n'ai touché qu'une infime partie de la prime...

Valentin, Trutz et Jean-Kakan

 

09.03.13

La disparition des tigres, Jules, Ahmet

Posté dans Exercices | 15:12

                          Chasse   

-Avant :1000000, maintenant 3200 félin à robe rayée.

-cependant hommes aiment les tigres ( plupart) chassent  l'argent.

-  déchricher la forêt ,habitat naturel du félin pour huile.

- tuent  pour peaux et  vendent.

-Os tigre:soigner maladies... Pour avoir os, il faut tigre.si mettre poudre os soupe

    

-Humains inquiets, ils aide.

- beau, droit de vivre ,  devons  protéger!

-Fierté pays qui le loge.  

-Le perdre: déshonneur

-QQ stars donnent argent pour bien être.

-WWF aide aussi.

-Qu 'attendez vous,? Aidez les. Ce serait trop triste , une planete sans tigres. 

 

-Pourrais parler grenouilles

-Parle tigres

-Inde gens moins tigres

 

-Peur félin

-Life of pi film qui parle tigre comprendre

 -Tigres innofensifs 

-Attaquer tigres /tigres attaquer

          Ecosytème

-10 ans revoir tigres/10 ans tigres pas disparus

-Protéger, aider

       Vous

-Moi écrire blog attendrir

-Même enfants peuvent aider

- Battre cause, association

 

                                                                                                                                                                           

 

 

 Ahmet

 Jules                                                   

08.03.13

Institutions ou bâtiments?

Posté dans Boîte à outils | 13:30

In Gruppen haben wir Spielregeln erfunden, um die EU-Organe von ihren Gebauden zu unterscheiden.

Material: 14 Karten mit den EU-Organen und Gebaudenamen.

Spiel 1

Notre jeu est comme un mémory.

D'abord séparer les bâtiments des institutions.

Chacun leur tour, les joueurs retournent 2 cartes: une institution et un bâtiment.

Si le bâtiment et l'institution vont ensemble, garder les 2 cartes.

C'est à l'autre de jouer.

A la fin, celui qui a le plus de paires a gagné. 

Clara, Christina, Alice, Joceline et Ellen

 

Spiel 2

 

D'un coté les bâtiments sont visibles et de l'autre côté les institutions sont cachées (c'est aussi possible d'inverser).

Un joueur tire une carte d'un bâtiment (ou d'une institution) parmi les cartes ayant leur face cachée.

Il s'agit d'associer la carte tirée à la bonne carte retournée.

        Jean-kakan ,Trutz, Gabriel, Geoffroy et Amara

 

Spiel 3

Un joueur tient les cartes dans ses mains.

Il choisit une carte au hasard et la montre à ses coéquipiers.

Le plus rapidement possible, les joueurs essaient de dire le nom du bâtiment ou de l'institution associé(e).

Le premier qui a réussi à trouver la bonne réponse marque un point et c'est à son tour de montrer une carte .

Celui qui a le plus de points remporte la partie! 

Jules,Ahmet, Victor, Valentin et Romain

 

Spiel 4

 

Ce jeu se déroule en deux étapes.

Distribuer les cartes équitablement entre les joueurs.

Mettre de coté les cartes restantes qui constituent la pioche.

Le plus jeune commence.

S'imaginer deux colonnes: à gauche, les bâtiments, à droite, les institutions.

Le plus jeune pose une carte, à droite si c'est une institution, à gauche si c'est un batiment. Les autres joueurs valident ou non: la carte reste placée ou est récupérée.

Le premier joueur qui a placé toutes ses cartes a gagné la premiere étape.

Quand tout le monde a posé ses cartes, la deuxième étape commence avec le perdant de la première.

Celui-ci prend un bâtiment et essaie de trouver l'institution associée. Il ramasse le paires validées.

Le jeu se termine quand il ne reste plus ni de bâtiment ni d'institution.

Si un joueur n'a plus de carte, il en pioche une.

Le gagnant est celui qui a le plus de paires.

Marina, Fiona Ra, Viola et Farmata

 

Spiel 5


Ce jeu se joue  au moins à deux joueurs.

Le joueur le plus âgé commence.

Il choisit une carte et les coéquipiers ferment les yeux (pour ne pas copier) .

La personne qui  a les yeux ouverts lit la carte choisie.

Ceux qui ont fermé les yeux font les gestes : un toit ( lorsque c'est un bâtiment) , un cercle avec les mains ( lorsque c'est une institution).

Et ça tourne.

Chaque bonne réponse vaut un point.

Celui qui à la fin a le plus de points a gagné.

 

Maimouna,Sonia, Fiona RE, Athessa et Kayleigh